2020 – Objectif spécifique 2 : Transmission de connaissances et soutiens aux acteurs de l’aménagement du territoire

Les analyses ciblées, qu’est-ce que c’est ?

Le second objectif spécifique du programme ESPON a pour but de relier la production scientifique aux besoins des acteurs de l’aménagement du territoire européen. Ainsi, les acteurs institutionnels ont la possibilité de participer directement à ce second objectif, en déposant une proposition de thématique qui, si elle est retenue, fera ensuite l’objet d’un appel d’offres pour la conduite d’une analyse par un consortium scientifique.

Crédits photo : ESPON EGTC

Les projets en cours

DIGIPLAN – Évaluation des pratiques d’aménagement avec les données  Digital Plan Data
Acteur institutionnel leader : Danish Business Authority, Danemark

Leader du consortium de recherche : University of Copenhagen, Danemark
Résumé : La numérisation dans l’administration publique fait son chemin dans de nombreux pays européens et elle concerne notamment le domaine de l’aménagement du territoire. Ce processus de numérisation s’appuie sur l’idée d’efficience (que l’on retrouve par exemple dans les concepts de « ville intelligente » et de « gouvernance numérique »), sur l’idée de participation et d’amélioration du service publique mais aussi sur l’aspiration à une nouvelle croissance économique et de nouvelles opportunités commerciales. A l’échelle européenne, la numérisation des plans d’aménagement et registres est déjà mise en oeuvre dans de nombreux pays. Cependant, malgré leurs effets potentiels sur les processus de planification, les connaissances sur la contribution de ces nouvelles données dans la définition des politiques d’aménagement est rare. DIGIPLAN devrait permettre d’analyser et de comparer la numérisation des données de planification au Danemark, en Norvège et en Suisse. Cette analyse devrait également fournir un panorama général sur la numérisation des données d’aménagement dans d’autres pays du programme ESPON afin d’aboutir à une meilleure comparaison.
Budget : 293 060 €
Durée du projet : Janvier 2020 – Janvier 2021
DIGIPLAN – Evaluating Spatial Planning Practices with Digital Plan Data

BusDev – Business Development Opportunities at External EU Borders
Acteur institutionnel leader : Latgale Planning Region, Lettonie

Leader du consortium de recherche : Spatial Foresight, Luxembourg
Résumé : Ce projet ESPON s’intéresse aux défis et opportunités d’entrepreneuriat des régions  aux frontières externes de l’UE. L’équipe de recherche tente ainsi de déterminer si la proximité de la frontière externe de l’UE peut-être un atout pour le développement socio-économique et régional. Il se concentre sur 3 régions transfrontalières pilotes situées en Lettonie et en Lituanie (frontalières avec la Biélorussie et la Russie) ainsi qu’en Roumanie (frontalière avec la Moldavie). Le projet explorera plus spécifiquement les politiques et mécanismes supports requis pour stimuler le développement commercial et la cohésion de ces régions et des régions au profil similaire. Elles sont ainsi caractérisées par un développement économique relativement lent en dépit de l’appui des fonds structurels européens, par un faible niveau de compétitivité, un manque de réelle diversification économique, de faibles investissements dans la recherche et le développement et une accessibilité limitée de ces territoires due à une à une qualité médiocre des infrastructures de transport.
Budget : 245 300 €
Durée du projet : Décembre 2019 – Janvier 2021
BusDev – Business Development Opportunities at External EU Borders

MISTA – Stratégies industrielles métropolitaines et étalement économique
Acteur institutionnel leader : City Vienna, Autriche

Leader du consortium de recherche : Politecnico de Milano, Italie
Résumé : Les régions métropolitaines à l’initiative de ce projet sont confrontées à des défis considérables liés à la restructuration de leur base économique : de nombreuses villes ont connu un déclin considérable de leur industrie manufacturière et de leur économie productive. À mesure que les activités industrielles se développent ou se réajustent aux chaînes de distribution mondiales, de nombreuses entreprises recherchent des sites bien connectés en périphérie des régions métropolitaines. Ces entreprises industrielles ressentent plus de pression dans les zones du centre-ville qui sont par ailleurs souvent saisies pour d’autres formes d’activités telles que le logement ou les espaces verts. Cependant, la périurbanisation croissante des activités industrielles est indésirable voire même dangereuse pour les zones métropolitaines. Le principal résultat attendu du projet est d’aider les intervenants à trouver leur chemin dans l’établissement d’une nouvelle relation entre la ville et l’industrie. MISTA examine le passé récent et l’avenir des industries métropolitaines et répond aux questions suivantes : quels types de travaux physiques, comme la fabrication, la logistique, les services publics, la réparation et le recyclage, pouvons-nous faire dans les régions urbaines? Quelles sont les exigences spatiales de ces entreprises et où doivent-elles s’installer pour réussir ? Enfin, quelles sont les conséquences pour la gouvernance urbaine et régionale, et comment l’aménagement du territoire peut-il répondre à ces besoins ?
Budget : 264 400 €
Durée du projet : Octobre 2019 – Octobre 2020
MISTA – Metropolitan Industrial Strategies & Economic Sprawl

SHARING – Stocktaking and assessment of typologies of Urban Circular Collaborative Economy initiatives
Acteur institutionnel leader : The City of The Hague, Pays-Bas

Leader du consortium de recherche : VVA Brussels sprl, Belgique
Résumé : Cette analyse a pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement des initiatives d’économie circulaire collaborative dans les villes européennes ainsi que l’influence des différentes réglementations (qu’elles soient européennes, nationales ou locales) sur ces initiatives. Le consortium de recherche propose ainsi une classification des différentes approches et stratégies afin de développer un langage européen commun sur la question. L’objectif est également que les villes qui souhaitent s’engager dans cette voie, puissent tirer profit de l’expérience des villes les plus avancées. 
Budget : 231 800 €
Durée du projet : Janvier 2019 – Janvier 2020
SHARING – Stocktaking and assessment of typologies of Urban Circular Collaborative Economy initiatives

Adapter les villes européennes au vieillissement de la population : enjeux politiques et bonnes pratiques
Acteur institutionnel leader : Greater Manchester Combined Authority/Greater Manchester Ageing Hub, Royaume-Uni

Leader du consortium de recherche : Ecorys Nederland B.V., Pays-Bas
Résumé : Cette analyse part du constat que la population européenne ne cesse de vieillir, notamment dans les villes. Or, l’environnement urbain est aujourd’hui principalement pensé par et pour une population jeune et active. Le projet ACPA se propose donc d’analyser l’efficience des initiatives en faveur d’un développement urbain adapté aux aînés dans huit villes européennes. Les résultats du projet ont vocation à informer et développer les politiques et actions allant en ce sens.
Budget : 248 972 €
Durée du projet : Janvier 2019 – Janvier 2020
ACPA – Adapting European Cities to Population Ageing: Policy Challenges and Best Practices

Urbanisation européenne durable via la régénération des villes portuaires – ENSURE
Acteur institutionnel leader : Cork City Council, Irlande

Leader du consortium de recherche : Ramboll Management Consulting, Belgique
Résumé : Cette analyse s’intéresse au potentiel des régénérations portuaires dans les petites et moyennes villes européennes à travers une étude de cas portant sur Brest, Cork, Aalborg et Catania. Ces quatre villes bien que diverses sont confrontées aux mêmes défis. Il s’agira donc d’analyser les impacts économiques, sociaux et environnementaux des aménagements portuaires sur ces villes et leur région. A partir de cette analyse, le consortium interrogera également la pertinence des modèles et solutions existantes pour la régénération d’autres villes portuaires.
Budget : 249 570 €
Durée du projet : Décembre 2018 – Décembre 2019
ENSURE – EuropeaN Sustainable Urbanisation through port city REgeneration

 

Les projets terminés

Connexions urbain-rural dans les aires non métropolitaines – URRUC
Acteur institutionnel leader : Scarborough Borough Council, Royaume-Uni

Leader du consortium de recherche : Centre for Business in Society, Coventry University, Royaume-Uni
Résumé : L’objectif de ce projet est d’appuyer les acteurs institutionnels dans le renforcement de leurs politiques et systèmes de transport en lien avec la connectivité urbain-rural dans les aires non métropolitaines, en identifiant des bonnes pratiques et des recommandations en ce sens.
Budget :
260 000 €
Durée du projet :
Juin 2018 – Juin 2019
URRUC – Urban-rural connections in non-metropolitan areas

BIG DATA – Le potentiel du big data pour le développement de politiques territoriales intégrées au sein des couloirs de croissance économique européens
Acteur institutionnel leader : The Regional Council of Southwest Finland, Finlande

Leader du consortium de recherche : University of Turku, Finlande
Résumé : Cette analyse a pour objectif la production de nouvelle connaissance sur le développement des couloirs de croissance économique en s’appuyant sur le potentiel du big data. Elle s’intéresse plus précisément aux interactions développées dans la « zone de croissance économique du Nord » qui s’étend d’Oslo à Saint-Pétersbourg et qui implique des régions, territoires et acteurs variés.
Budget : 275 000 €
Durée du projet : Mai 2018 – Mai 2019
BIG DATA – Potentials of big data for integrated territorial policy development in the European growth corridors

Planification spatiale maritime et interactions terre-mer – MSP-LSI
Acteur institutionnel leader :
Ministry of Energy, Infrastructure and Digitalisation of Mecklenburg-Vorpommern, Allemagne
Leader du consortium de recherche :
University of Liverpool,Royaume-Uni
Résumé :
Les acteurs institutionnels à l’origine de cette analyse ciblée ont identifié une opportunité commune de renforcer leurs processus de planification grâce à l’acquisition et à l’analyse de données et d’informations maritimes et terrestres coordonnées, comparables et systématiques (échelles : NUTS2 ou NUTS3).
Budget :
274 703 €
Durée du projet :
Mai 2018 – Mai 2019
MSP-LSI – Maritime spatial planning and land-sea interactions

Étude d’impact territorial pour la coopération transfrontalière – TIA CBC
Acteur institutionnel leader : Joint Secretariat of the INTERREG A programme Germany – the Netherlands (c/o Euregio Rhine-Waal), Allemagne/Pays-Bas

Leader du consortium de recherche : ÖIR, Austrian Institute for Regional Studies and Spatial Planning, Autriche
Résumé : L’objectif de cette analyse est de développer et de tester une méthodologie spécifiquement construite pour l’évaluation ex-post de l’impact territorial des programmes de coopération transfrontalière. Cette méthode devrait permettre aux décideurs, acteurs publics et techniciens d’accéder à des données et informations sur l’impact de ces programmes et d’appuyer le développement futur des politiques de coopération transfrontalières. Le projet servira également à mieux identifier les besoins en termes de données sur cette question.
Budget : 283 429 €
Durée du projet : Mai 2018 – Mai 2019
TIA CBC – Territorial Impact Assessment for Cross-Border Cooperation

Services publics transfrontaliers – CPS
Acteur institutionnel leader : Region Sønderjylland – Schleswig Joint Secretariat & Infocenter, Danemark
Leader du consortium de recherche : Spatial Foresight, Luxembourg
Résumé : CPS est un projet sur les services publics transfrontaliers dans différents territoires européens ayant chacun une tradition de coopération transfrontalière propre. L’objectif est de produire une vision d’ensemble des offres principales de services publics transfrontaliers existantes et de dresser un inventaire des besoins existants.
Budget : 292 240, 26 €
Durée du projet : Novembre 2017 – Novembre 2018
CPS – Cross-border Public Service

Le patrimoine culturel matériel comme ressource du développement territorial stratégique : cartographie des impacts à travers l’établissement d’un jeu d’indicateurs socio-économiques européens communs – HERITAGE
Acteur institutionnel leader : Norwegian Directorate for Cultural Heritage, Norvège
Leader du consortium de recherche :
Valdani Vicari & Associati, Italie
Résumé :
Le but d’HERITAGE est de quantifier la contribution et l’impact du patrimoine culturel matériel au développement économique des pays et régions des acteurs institutionnels ayant initié l’analyse sur les cinq dernières années.
Budget :
214 600 €
Durée du projet :
Avril 2018 – Avril 2019
HERITAGE – The Material Cultural Heritage as a Strategic Territorial Development Resource

L’avenir de la santé numérique au sein de l’Union européenne – eHealth
Acteur institutionnel leader :
Ministry of Finance, Regional Development Department, Estonie
Leader du consortium de recherche :
Technopolis Group Eesti, Estonie
Résumé :
L’objectif de ce projet est d’analyser les politiques territoriales menées en faveur du développement de l’offre de services de santé numérique et d’identifier les opportunités potentielles et les enjeux des données transfrontalières dans ce domaine.
Budget :
270 000 €
Durée du projet :
Décembre 2017 – Novembre 2018
e-HEALTH – Future Digital Health in the EU

Perspectives territoriales communes pour la région alpine – Alps2050
Acteur institutionnel leader : Federal Ministry of Transport and Digital Infrastructure, Allemagne – Autres acteurs institutionnels : Permanent Secretariat of the Alpine Convention; Federal Office for Spatial Development,, Suisse; Federal Chancellery, Department IV/4 Coordination, Spatial Planning and Regional Policy, Autriche; Ministry of Environment and Spatial Planning, Directorate for Spatial Planning and Construction and Housing, Slovénie; Commissariat général à l’Egalité des territoires, France; Office of Construction and Infrastructure, Liechtenstein; Ministry for Infrastructure and Transport, Division Territorial Development, Planning and International Projects; Italie
Leader du consortium de recherche : Friedrich-Alexander-University Erlangen-Nuremberg, Allemagne. Autres acteurs institutionnels (liste non exhaustive) : IRSTEA, France
Résumé : Alps2050 a pour but d’apporter une vision et des perspectives territoriales communes à la région alpine, qui indiquent comment le développement dans certains champs thématiques peut influencer le développement territorial durable et renforcer la résilience d’un territoire.
Budget : 252 589 €

Durée du projet : Novembre 2017 – Novembre 2018
Alps2050 – Common Spatial Perspectives for the Alpine Area

Scénarios territoriaux pour la région de la mer Baltique à l’horizon 2050 – BT 2050
Acteur institutionnel leader :
Ministry of Economic Development, Pologne
Leader du consortium de recherche : Polish Academy of Sciences – Institute of Geography and Spatial Organisation, Pologne
Résumé : Les scénarios territoriaux produits par BT 2050 ont pour objectif de déterminer les processus, facteurs, incitatifs et obstacles économiques, sociaux, spatiaux, environnementaux et technologiques à venir au sein des territoires de la mer Baltique pour 2030 et 2050.
Budget : 186 733,44 €
Durée du projet : Juillet 2017 – Juillet 2018
BT2050 – Territorial Scenarios for the Baltic Sea Region

Potentiels territoriaux et urbains en lien avec les flux de migrations et de réfugiés
Acteur institutionnel leader : Emilia-Romagna Region, Managing Authority of the INTERREG V B Adriatic Ionian Cooperation Programme (Programme Interreg VB ADRION)
Leader du consortium de recherche :
University of Bologna, Italie
Résumé :
Ce projet a pour objet d’étude les macro-régions Adriatique-ionienne et du Danube, et a pour but d’apporter des connaissances qualitatives et quantitatives sur l’impact territorial des flux de migrations et de réfugiés sur ces territoires.
Budget :
245 000, 00 €
Durée du projet :
Juillet 2017 – Juillet 2018
Territorial and Urban Potentials Connected to Migration and Refugee Flows

Analyse des liens entre les réseaux de protection de l’environnement et le développement territorial – LinkPas
Acteur institutionnel leader :
Abruzzo Region, ItalieAutres acteurs institutionnels : Parc européen Alpes maritimes – Mercantour, France; ALPARC – Réseau alpin des espaces protégés, France; Razlog Municipality, Bulgarie; Administrative body for the management of protected areas of Maritime Alps, Italie.
Leader du consortium de recherche : University of Tor Vergata, Italie
Résumé :
Le projet LinkPas se concentre sur les territoires montagneux avec un haut degré de biodiversité et des zones naturelles sensibles expérimentant des mesures de préservation, de gestion et de suivi. Il a pour objet d’établir un panorama des parcs naturels régionaux, à l’échelle européenne et au sein des territoires des acteurs institutionnels ayant initié la thématique, et d’analyser l’impact de ces parcs sur le développement territorial.
Budget :
186 733, 44 €
Durée du projet :
Juin 2017 – Juin 2018
LinkPas – Linking network of protected areas to territorial development

Planification stratégique et management du développement territorial dans les aires métropolitaines – SPIMA
Acteur institutionnel leader : City of Oslo, Urban Development Department, Norvège. Autres acteurs institutionnels (liste non exhaustive) : Lyon Métropole, Department on Urban Planning and Urban Policies, France; Métropole européenne de Lille, Territorial Dialogue & Prospective Department, France
Leader du consortium de recherche : Stichting Wageningen Research (Alterra), Pays-Bas
Résumé :
SPIMA analyse le rôle des métropoles dans la définition des politiques de développement territorial, et leur influence grandissante aux échelons régional et local. Le projet s’interroge également sur le statut de ces métropoles, dont les capacités d’actions ne sont parfois pas assez mises en évidence dans la sphère politique. Des études de cas sont notamment menées sur les métropoles de Lyon et de Lille, présentes dans le consortium des acteurs institutionnels à l’initiative de ce projet.
Budget :
276 000, 00 €
Durée du projet :
Novembre 2016 – novembre 2017

SPIMA – Spatial dynamics and strategic planning in metropolitan areas
Consulter la traduction de SPIMA (réalisée par les étudiants de la promotion 2018-2019 du M2 ILTS de l’Université Paris-Diderot)

Concevoir et planifier les aires de coopération territoriales – ACTAREA
Acteur institutionnel leader : Swiss Federal Office for Spatial Development (ARE), Suisse
Leader du consortium de recherche : Spatial Foresight GmbH, Luxembourg
Résumé :
En prenant appui sur l’expérience suisse, ACTAREA étudie la valeur ajoutée des nouvelles formes d’aires de coopération et produit une analyse comparative des aires de coopération en Europe ainsi que des recommandations sur la manière de mettre en oeuvre et de coordonner des politiques publiques dans ces territoires.
Budget :
222 350,00 €
Durée du projet :
Novembre 2016 – Novembre 2017
Thinking and Planning in Areas of Territorial Cooperation – ACTAREA
Fiche thématique en français

Stratégies régionales pour un développement territorial durable et inclusif – ReSSI
Acteur institutionnel leader : Coventry City Council, UK
Leader du consortium de recherche : Coventry University, UK
Résumé :
Cette analyse traite la question des changements actuels dans les systèmes de gouvernance européens, et a pour objectif d’identifier les bonnes pratiques en matière de politiques de développement économique. Elle pose également la question de la mise en oeuvre de stratégies régionales de développement territorial dans un contexte où le rôle des autorités régionales est en pleine mutation. Les résultats de ReSSI s’appuient particulièrement sur l’étude des villes et régions suivantes : la ville de Coventry, la Région du Sud-Danemark, la Région du Piedmont, et la ville portugaise d’Oeiras.
Budget :
248 239, 87 €
Durée du projet :
Novembre 2016 – novembre 2017
ReSSI – Regional strategies for sustainable and inclusive territorial development – Regional interplay and EU dialogue

 

Accéder aux appels d’offres ESPON

Vous souhaitez participer au programme ESPON ? Consultez les appels d’offres !