Func-i

Une plateforme de calcul et de visualisation d’indicateurs fonctionnels

Démo de l’application

 

Objectif de l’application

Les organisations, les chercheurs et les praticiens travaillent principalement sur des données « statiques » qui caractérisent des unités spatiales. Dans ce cadre, chaque valeur décrit une unité spatiale indépendamment de son contexte et des infrastructures qui la traversent. Les indicateurs fonctionnels aident à considérer chaque unité spatiale dans son contexte territorial.
Func-i est un outil qui répond à un double objectif :
1. offrir une plate-forme de calcul et de visualisation d’indicateurs fonctionnels ;
2. proposer un outil générique que d’autres utilisateurs peuvent s’approprier et développer sur leurs propres données.

funci

Principe

Les modèles d’interaction spatiale sont utilisés pour décrire, expliquer ou prévoir les interactions entre les lieux. On distingue deux grandes familles de modèles : l’interaction peut être saisie à travers des flux entre les lieux (flux de personnes, de marchandises, de richesse, d’information, etc.) ; l’interaction peut aussi être saisie à travers l’influence exercée par un lieu sur tous les autres (aire de marché d’un commerce, aire d’influence d’une ville, etc.). C’est ce second type de modèle qui est mobilisé dans la plate-forme Func-i. Plus précisément, le potentiel, concept développé par le physicien John Q. Stewart , permet de mesurer les stocks (quantités brutes de population, de travailleurs, de production) situés autour d’un lieu selon une distance donnée (exprimée en temps de transport ou simplement à vol d’oiseau). Selon ce principe, les indicateurs fonctionnels permettent :
1. de rendre les cartes plus intelligibles en simplifiant la représentation des phénomènes spatiaux;
2. d’enrichir l’information en considérant simultanément les problématiques d’accessibilité et les caractéristiques régionales.

 

Description

La plate-forme se compose de trois principaux onglets. Le premier (maps), permet de visualiser sur une carte, le potentiel ou l’accessibilité d’une série d’indicateurs statistiques (e.g. population, agriculteurs, ouvriers, …) . Dans le menu, les fonctions d’interactions sont paramétrables. Il est possible d’y faire varier la portée et la nature de l’interaction elle-même (distance à vol d’oiseau, temps de transport par la route, etc…). La modification de ces paramètres permet alors de construire des représentations cartographiques plus ou moins simplifiées. Sous le menu, un texte d’explication est généré donnant une clef de lecture concernant la carte affichée à l’écran. Sous la carte sont listées les 10 unités territoriales les plus accessibles selon les paramètres choisis par l’utilisateur. Deux boutons permettent d’exporter les données et la carte dans différents formats (csv, svg, png, jpg, pdf).
L’onglet graphs permet de comparer les unités territoriales entre-elles pour un indicateur donné que l’utilisateur peut changer à tout moment. Enfin, l’onglet Help décrit les éléments méthodologiques.

 

Contexte de développement

L’application a été réalisée dans un premier temps dans le cadre du projet européen ESPON FIT. Dans un second temps, dans une démarche de reproductibilité et d’ouverture du code, l’outil a été rendu générique pour permettre son utilisation par d’autres utilisateurs sur d’autres espaces géographiques avec d’autres données. La cartographie des CSP en Île-de-France est donc un exemple d’utilisation parmi d’autres : la plate-forme Func-i est une plate-forme applicable à tout jeu de données spatialisées.

 

Technologies mobilisées

Func-i s’appuie sur deux environnements techniques différents. Tout d’abord, les indicateurs d’accessibilité sont calculés en « backoffice » grâce au langage R et au package SpatialPosition (sur le CRAN et sur GitHub) . Ceci permet de générer en bloc tous les fichiers utilisés par l’application. L’interface du site, les cartes et les graphiques sont quant à eux générés dynamiquement via les langages usuels mis en œuvre dans le développement web (PHP, HTML5, CSS, JavaScript). Deux librairies JavaScript sont également utilisées : Highcharts et JQuery. Du fait de ces choix technique, l’application est portable, elle ne nécessite pas de base de données.

 

Installer l’application

Les instructions d’installation de l’application sont disponibles sur le site du projet.